Val-de-Ruz en quête de salles de classe

Collège, Geneveys-sur-Coffrane Zoom sur « Collège, Geneveys-sur-Coffrane » (touche ESC pour fermer)
Le collège des Geneveys-sur-Coffrane. Photo : CSVR.

La commune de Val-de-Ruz fait face à un manque de salles de classe. Entre 2012 et 2016, le nombre d’élèves est passé de 1'900 à 2'224 et les projections tablent encore sur une augmentation pour les prochaines années. Cette évolution est à mettre en parallèle à l’augmentation générale de la population vaudruzienne au fil des ans. Selon les calculs du Conseil d’Etat neuchâtelois, il faut créer 13 salles de classe dans la commune de Val-de-Ruz d'ici la rentrée 2019-2020.

Pour pallier ce manque, une première demande de crédit de 2'100'000 francs sera soumise au Conseil général vaudruzien le 15 février. Cette somme doit permettre d’accoler un nouveau bâtiment au collège des Geneveys-sur-Coffrane, qui offrira ainsi quatre classes supplémentaires. Les autorités prévoient de les utiliser dès cet automne. Ce nouveau bâtiment permettra notamment de rapatrier une classe de 8e HarmoS, délocalisée dans une salle en dessous de l’administration communale, et de libérer l’aula du collège.

À l’horizon 2020-2021, l’école primaire des Geneveys-sur-Coffrane devra par ailleurs faire l’objet de travaux de rénovation plus généraux.

 

Les collèges de Dombresson, de La Fontenelle et de Montmollin également concernés

Le village des Geneveys-sur-Coffrane n’est pas le seul touché par le manque de place dans les écoles. Le Conseil communal de Val-de-Ruz prévoit aussi de créer une classe à côté du collège existant à Dombresson. Ce projet fera l’objet d’une nouvelle demande de crédit qui sera soumise au Conseil général mi-avril. Cette classe devrait être disponible dès la rentrée d’août. Une classe supplémentaire pourrait également voir le jour à Montmollin.

Le collège de La Fontenelle fera aussi l’objet de travaux d’agrandissement prochainement. Les autorités souhaitent créer six nouvelles salles de classe, ainsi que des classes spéciales, destinées aux sciences notamment, d’ici la rentrée d’août 2017. On aurait pu penser que le départ des élèves de 8e HarmoS, autrefois installés à La Fontenelle et aujourd’hui rattachés aux collèges primaires, aurait permis de libérer suffisamment de place, mais les volées sont toujours plus conséquentes, selon Anne-Christine Pellissier, conseillère communale en charge de l’éducation : «  de 160 à 170 élèves, les volées compteront désormais entre 230 et 240 enfants à scolariser », explique-t-elle.

À noter encore que dès la rentrée d’août, les élèves de la Côtière, rattachés jusque-là au collège secondaire du Mail, viendront s’ajouter aux effectifs de La Fontenelle.

 

Difficile planification à long terme

Anne-Christine Pellissier ajoute qu’il est compliqué de planifier les besoins en termes de salles de classe au-delà d’un horizon de quatre ans. En effet, les enfants à scolariser pour cette période plus lointaine ne sont tout simplement pas encore nés. La commune n’a pas non plus une vue précise du type et du nombre de personnes qui viendront s’installer sur sol vaudruzien à l’avenir. /sbe

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.