Une cadence à la demi-heure est techniquement possible

 Zoom sur «   » (touche ESC pour fermer)
Les rames Domino des CFF ne pourront plus être utilisées entre La Chaux-de-Fonds et Neuchâtel.

Les trains circuleront à une cadence à la demi-heure entre les Montagnes neuchâteloises et le Littoral, dès l'introduction des nouveaux horaires des transports publics en décembre. Après toute une série de tests techniques, le Conseil d'Etat a validé ce principe.

Pour maintenir la correspondance avec les trains en direction de Lausanne, la ligne Le Locle - Neuchâtel doit garantir une cadence à la demi-heure. Pour accélérer la rame, l'arrêt Montmollin-Montézillon sera supprimé et remplacé par une meilleure desserte de bus. Des locomotives plus performantes ont également été commandées auprès des CFF et de la BLS.


Multiples tests techniques

Pour parvenir à accélérer encore davantage le convoi, une farandole de tests a été menée sur la ligne pour évaluer les capacités de freinage et d'accélération de différents modèles de locomotives. Conclusion : les rames Domino ne sont pas assez performantes et doivent être abandonnées. Les locomotives Re 465 de la BLS donnent de bons résultats sauf quand les rails sont mouillés, alors que les rames modernes RER Flirt sont les plus efficaces.

Comme le nombre de Flirt à disposition n'est pas assez élevé, le Canton a décidé de commencer à assurer la cadence à la demi-heure avec une partie de locomotives Flirt et une partie de Re 465. Il s'agit d'un "véritable défi technologique" estime le chef du Service neuchâtelois des transports, Olivier Baud. Cette solution présente des risques pour assurer la stabilité de l'horaire, mais les entreprises de transports vont tout faire pour les réduire au maximum. Dès le mois de décembre, il y aura notamment deux mécaniciens par train en tout temps.


Améliorer les liaisons

Le Conseil d'Etat neuchâtelois estime que la mise en place de cette cadence à la demi-heure est un premier pas vers des liaisons performantes au sein du canton. Sans elle, les correspondances ne seront plus assurées en gare de Neuchâtel pour les voyageurs qui se rendent dans l'Arc lémanique.

Le gouvernement a prévu de soumettre au Grand Conseil d'ici la fin de l'année son rapport sur la mobilité à l'horizon 2030. /mvr
 

Partager
Link

Galerie photos liée

28.02.2016
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.