Fusion : le compte à rebours commence pour Neuchâtel

Le président du comité de pilotage de la fusion Pascal Sandoz, au premier plan, et les présidents des commmunes ainsi que les chanceliers ont signé la convention. Zoom sur « Le président du comité de pilotage de la fusion Pascal Sandoz, au premier plan, et les présidents des commmunes ainsi que les chanceliers ont signé la convention. » (touche ESC pour fermer)
Le président du comité de pilotage de la fusion, Pascal Sandoz (au premier plan), et les présidents de communes ainsi que les secrétaires et chanceliers ont signé la convention.

Le projet d'une grande commune neuchâteloise est en route. La convention de fusion entre les communes de Neuchâtel, Peseux, Corcelles-Cormondrèche et Valangin a été signée mercredi après-midi au Musée d'art et d'histoire de Neuchâtel.

Ce texte doit permettre à la population des communes signataires de se prononcer sur la création d’une nouvelle commune. Celle-ci pourrait voir le jour le 1er janvier prochain.

Et maintenant ?

Les conseillers généraux de chaque commune vont devoir se prononcer le 8 février afin de soumettre ou non le projet au peuple. En cas d’acceptation de la part des différents législatifs, les citoyens auront la possibilité de voter sur une grande commune neuchâteloise le 5 juin.

Cette convention de fusion comprend une variante qui réunit les communes de Neuchâtel, Peseux et Corcelles-Cormondrèche. Elle permettrait à ses citoyens de se prononcer en cas de refus de Valangin au projet de fusion à quatre.

Selon L’Express et L’Impartial, un comité s’est déjà créer à Peseux pour s’opposer à cette fusion. Il ne sortira du bois qu’après le vote des législatifs. /comm-jha-ali

Partager
Link

Galerie photos liée

05.06.2016
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.