Toujours mieux promouvoir la santé

 Zoom sur «   » (touche ESC pour fermer)
Claude-François Robert, médecin cantonal, Laurent Kurth, conseiller d'Etat, Vincent Huguenin-Dumittan, chef du Service cantonal de la santé publique et Lysiane Ummel Mariani, déléguée à la promotion de la santé au SCSP.

Les soins, les hôpitaux et les traitements ne suffisent pas. Il faut agir en amont grâce à la promotion et à la prévention de la santé. C’est l’objectif conjoint du Conseil d’Etat et du Service cantonal de la santé publique. Le Gouvernement a présenté ses objectifs au début du mois.

Mardi, c’était au tour du Service cantonal de la santé publique (SCSP) de dévoiler sa stratégie sur le long terme. La promotion de la santé mentale, l’alimentation, l’activité physique sont les domaines qui vont être priorisés.

Dans un deuxième temps, des objectifs dits « de santé », seront traités dans un délai de dix ans. Si le SCSP veut agir vite c’est parce que l’état de santé des Neuchâtelois est moins bon que dans d'autres cantons suisses.  Au total, 75,1% de la population neuchâteloise se sent en bonne ou en très bonne santé. C’est significativement moins que la moyenne suisse qui se monte à 82,8%.

Cette année, le Conseil d’Etat a inscrit un renforcement dans son programme de législature d’environ 100'000 francs par année pour la prévention et la promotion de la santé.

Neuchâtel et le Jura main dans la main

Les deux cantons organisent conjointement une campagne de valorisation de la prévention et de la promotion de la santé. Le début de cette campagne sera lancée lors du Snow Up interjurassien le 24 janvier prochain, à Saignelégier. A cette occasion, les conseillers d'Etats neuchâtelois et jurassien, Laurent Kurth et Jacques Gerber, pourront démontrer leur côté sportif en chaussant des raquettes. /ali

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.