Non Filtré 2015 d’exception

Jean-Christophe et Martin Porret, Non Filtré 2015 Zoom sur « Jean-Christophe et Martin Porret, Non Filtré 2015 » (touche ESC pour fermer)
Jean-Christophe et Martin Porret du domaine des Cèdres à Cortaillod, à l'heure de présenter leur Non Filtré 2015.

Le Non Filtré 2015 est en bouteille et marquera les annales. Ce millésime s’annonce exceptionnel grâce à un été chaud et à une fin de saison plus tempérée. On y trouve des notes d’ananas, de pommes et de poires bien mûres, accompagnées d’une certaine fraîcheur.

Le Non Filtré est une spécialité neuchâteloise toujours plus prisée, vinifiée à base de Chasselas. Il représente environ 10% de la production de ce cépage. Le Non Filtré se déguste principalement en terres neuchâteloises, mais les Suisses allemands en sont toujours plus friands. Un quart de la production environ est distribué dans le reste de la Suisse romande, en Suisse allemande et au Tessin. Une infime partie est également vendue au Japon.

Deux dégustations publiques du Non Filtré 2015 sont organisées dans le canton de Neuchâtel : mercredi de 17h à 20h30 à l’Hôtel de Ville de Neuchâtel et jeudi de 17h à 20h30 à la Maison du Peuple à La Chaux-de-Fonds.

L’excellence du Non Filtré 2015 laisse présager un très bon cru pour les autres vins neuchâtelois également.

Non Filtré sans sulfites

Le domaine de Chambleau, à Colombier, a voulu innover cette année en proposant un Non Filtré sans sulfites, le Non Filtré Sauvage, qui comporte quant à lui des arômes de mangue, de coing et d'épices. Ce vin doit être conservé au frais, idéalement à 12 degrés, et consommé rapidement, l'absence de sulfites le faisant évoluer plus rapidement. Ce vin reste un produit de niche avec 580 bouteilles mises sur le marché.

Non Filtré Sauvage, 2015, Chambleau, Non Filtré Zoom sur « Non Filtré Sauvage, 2015, Chambleau, Non Filtré » (touche ESC pour fermer)
Le Non Filtré Sauvage dans les mains de Louis-Philippe Burgat, viticulteur au domaine de Chambleau.

Non Filtré sans sulfites

Le domaine de Chambleau, à Colombier, a voulu innover cette année en proposant un Non Filtré sans sulfites, le Non Filtré Sauvage, qui comporte quant à lui des arômes de mangue, de coing et d'épices. Ce vin doit être conservé au frais, idéalement à 12 degrés, et consommé rapidement, l'absence de sulfites le faisant évoluer plus rapidement. Ce vin reste un produit de niche avec 580 bouteilles mises sur le marché.

Nouveaux cépages

À côté des vins et des cépages traditionnels, les vignerons de la région testent également de nouvelles variétés. Ces tests doivent permettre d’une part au vignoble de s’adapter aux conditions climatiques et d’autre part de les rendre plus résistants aux maladies. Avec le réchauffement climatique, des cépages plus méridionaux comme la syrah, le merlot et le malbec sont testés et donnent de bons résultats. En ce qui concerne la résistance aux champignons, la station Agroscope de Changins a élaboré le Divico, testé lui aussi dans le canton de Neuchâtel. /sma-sbe

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.