Neuchâtel : davantage de place pour les piétons

Le Conseil communal compte réunir les acteurs du centre-ville dans le but de donner plus de place aux piétons. (image d'archive) Zoom sur « Le Conseil communal compte réunir les acteurs du centre-ville dans le but de donner plus de place aux piétons. (image d'archive) » (touche ESC pour fermer)
Le Conseil communal compte réunir les acteurs du centre-ville dans le but de donner plus de place aux piétons. (image d'archive)

La vieille ville piétonne de Neuchâtel doit être valorisée : le Conseil communal l’a reconnu lundi soir devant le Conseil général. Il répondait à une interpellation PopVertsSol. Le groupe s’inquiète de voir des véhicules y circuler à toute heure de la journée et des camions y décharger des marchandises comme bon leur semble.

L’exécutif partage ces inquiétudes. Il souhaite corriger le tir afin que la zone piétonne redevienne une place de rencontre, de commerce et d’habitation. Il a déjà tenté de rappeler que les livraisons sont tolérées jusqu’à 10h en semaine et jusqu’à 9h le samedi.

A l’avenir, le Conseil communal va réunir les acteurs concernés. Il espère améliorer l’information, accentuer les contrôles de police ou encore en créer des zones de livraison en marge de la zone piétonne. Cette réponse n’a pas convaincu les auteurs de l’interpellation. La commission mobilité et stationnement va se réunir prochainement pour étudier les mesures à adopter.

 

Nouveau projet pour Cité-Joie

Après l’échec de la vente du chalet de Cité-Joie, à Haute-Nendaz, l’exécutif étudie un nouveau concept. Il a indiqué au législatif avoir désormais rencontré les autorités communales du village valaisan. Le Conseil communal s’est refusé à donner plus de détail dans l’élaboration de ce projet.

 

Pérenniser l’aide au NIFFF

Le soutien au NIFFF a également occupé le législatif. L’exécutif a livré un rapport d’information dans lequel il précise son aide au Festival international du film fantastique de Neuchâtel. Le Conseil communal rappelle que, depuis l’abrogation par le Grand Conseil de la loi cantonale sur le cinéma et la disparition du fonds cantonal pour l’encouragement à la culture cinématographique, les villes de Neuchâtel et de La Chaux-de-Fonds et l’Etat soutiennent le cinéma à leur bon vouloir et selon leurs possibilités financières. Neuchâtel n’a pas tourné le dos au secteur. Pour preuve : la Ville a inscrit à son budget 2015 un soutien direct de 100'000 francs au NIFFF, le double qu’en 2014.

Or, l’Office fédéral de la culture déterminera prochainement son soutien au festival pour les années 2017 et suivantes. La ville estime que les collectivités publiques communales et cantonales doivent montrer l’exemple. Une convention de trois ans est en passe d’être mise sur pied avec l’Etat, de sorte à garantir à la manifestation un soutien direct au moins égal à celui qu’elle touche actuellement de la part de la ville et du canton, soit 200'000 francs. Le Conseil d’Etat et le Conseil communal seront prochainement appelés à parapher cet accord. En cumulant les soutiens indirects (prix, locations, prestations en nature), l’aide de la ville de Neuchâtel au NIFFF avoisine les 300'000 francs, pour ce qu’elle considère comme « l’une des manifestations culturelles les plus importantes » de la cité.

Les ruines de la ferme de la Rotte. (image: ville de Neuchâtel) Zoom sur « Les ruines de la ferme de la Rotte. (image: ville de Neuchâtel) » (touche ESC pour fermer)
Les ruines de la ferme de la Rotte. (image: ville de Neuchâtel)

La Rotte sera reconstruite sans l’appartement

L’exécutif de la ville a par ailleurs présenté un rapport d’information concernant La Rotte. Cette ferme des hauts-pâturages de La Chaux-du-Milieu a brûlé en 2011. Le Conseil communal a indiqué que la reconstruction ne pourrait se faire telle qu’imaginée : le projet aurait coûté plus de 2 millions de francs, notamment en raison d’une nécessaire mise en conformité des différentes fosses et citernes.

L'exécutif planche désormais sur une reconstruction du rural sans l’appartement. Cela doit permettre à la ville de rester dans le cadre du crédit voté par le législatif à hauteur d’un million de francs. /aju

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.