Capricorne asiatique: Neuchâtel a craint le pire

Le capricorne asiatique est un nuisible particulièrement dangereux. Photo: Beat Forster, WSL 	Zoom sur « Le capricorne asiatique est un nuisible particulièrement dangereux. Photo: Beat Forster, WSL 	 » (touche ESC pour fermer)
Le capricorne asiatique est un nuisible particulièrement dangereux. Photo: Beat Forster, WSL

Le spectre du capricorne asiatique a plané sur Neuchâtel. Le Service des parcs et promenades a suspecté la présence du redoutable insecte dans un arbre du quartier des Beaux-Arts. Thèse écartée, heureusement, car sinon le Jardin anglais aurait sans doute passé à la tronçonneuse.

Pour rappel, la commune fribourgeoise de Marly avait dû tronçonner un nombre considérable d’arbres infectés dès l'été 2014.

 Zoom sur «   » (touche ESC pour fermer)
Le marronnier des Beaux-Arts a dû être abattu préventivement

Heureusement, des analyses ont permis d’écarter cette thèse. Le marronnier touché avait été, en fait, colonisé par un insecte indigène, le zeuzère du poirier.

Le Service des parcs et promenades invite toutefois la population à la vigilance, en priant chacun de signaler toute présence de l’insecte ou de trous qui puissent indiquer son passage. Des renseignements sont disponibles sur le site de la Confédération.

Une trentaine d'arbres à abattre en 2016

Le Service des parcs et promenades de la Ville de Neuchâtel a aussi dévoilé sa campagne d'abattage pour cette année 2016. Au total, 33 arbres ne passeront pas l'hiver. Tous les spécimens condamnés présentent un danger pour la population, car ils sont malades ou instables.

 

 Zoom sur «   » (touche ESC pour fermer)
Deux peupliers de la Place du Port devront être abattus, car ils sont considérés comme malades et instables.

Parmi les arbres concernés, deux peupliers emblématiques de la ville, situés en surplomb du port de Neuchâtel. Âgés d’une cinquantaine d’années, ils souffrent d’un dépérissement à leur base.

La campagne d’abattage doit démarrer le 18 janvier. /gwe

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.