Les sons de la Route des horlogers

Une pelle mécanique est comme le premier violon de son orchestre. Stéphane Mercier travaille sur tous les sons qui l’entourent afin de créer de la musique. Ce Neuchâtelois, dépendant du label Static Records, travaille actuellement sur son nouveau projet nommé « Fragments ». Il parcourt les différents villages français et suisses en captant les sons du quotidien, de la pelle mécanique à la cloche du village, avant de les réarranger en changeant le rythme et de les diffuser lors de concerts.

Stéphane Mercier a obtenu le 14 décembre un soutien de 3000 francs de la part de la Banque Cantonale Neuchâteloise pour ce projet. /lre

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.