Mon beau sapin, roi des salons

Nicolas Dolder, agriculteur à Boudry s'est lancé dans la culture de sapins de Noël au début des années 2000. Zoom sur « Nicolas Dolder, agriculteur à Boudry s'est lancé dans la culture de sapins de Noël au début des années 2000.  » (touche ESC pour fermer)
Nicolas Dolder, agriculteur à Boudry s'est lancé dans la culture de sapins de Noël au début des années 2000.

Le gros boom est passé chez les pépiniéristes. Ce sont maintenant les vendeurs de sapins qui sont sous pression. En Suisse, un million de sapins trouvent refuge dans un salon durant la période de Noël pour y être décorés et accueillir à leur pied des cadeaux et parfois même une crèche. Parmi ce million de conifères, 15'000 proviennent de chez Nicolas Dolder, à Boudry.

Au début des années 2000, cet agriculteur s’est lancé dans la culture de sapins de Noël. Un orage de grêle en 2013 est venu doucher ses espoirs mais n’a pas anéanti ses rêves. Il a replanté 5 hectares de conifères et attend la fin de la décennie avant de pouvoir les commercialiser. Dans l’intervalle, il fait venir ses sapins de l’étranger et de Porrentruy pour honorer ses commandes.

Si la plantation demande un travail tout au long de l’année, c’est au mois de novembre que le stress est le plus important, quand il faut réceptionner les arbres et les livrer aux Garden Centers.

C’est toujours le sapin Nordmann qui a la cote en période de Noël. Les épicéas ne représentent que 20 % des ventes, estime Nicolas Dolder. /cwi

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.