Séance crispée sur le budget

Les débats se poursuivent jeudi. Zoom sur « Les débats se poursuivent jeudi. » (touche ESC pour fermer)
Les débats se poursuivent jeudi.

Le budget 2016 de l’Etat de Neuchâtel divise la gauche et la droite du Grand Conseil.

L’exercice présenté, lourdement amendé par la majorité libéral-radical et UDC de la Commission financière, présente un déficit de près de 12 millions de francs. La gauche a annoncé la couleur dans le débat d’entrée en matière : elle refusera le budget si certains amendements passent la rampe.

Contre l’avis du gouvernement, la majorité de droite a réussi à faire passer, par 57 voix contre 52, l'amendement qui demande une baisse globale de 10% dans les mandats que le canton confie à des tiers. Un amendement que les socialistes ont qualifié de « bête et méchant » et qui est pour le groupe PopVertSol un amendement « démerdez-vous ».

La majorité de la commission n’a en revanche pas réussi à faire passer une économie de l’ordre de un million de francs sur le dos de l’Hôpital neuchâtelois. La gauche et une partie des Verts‘libéraux et du PLR estiment que l’HNe, qui est en pleine restructuration, a déjà concédé de gros efforts et qu’il serait contre-productif d’en rajouter une couche.

Le Parlement a en revanche validé un étalement de la réforme des personnes physiques. Le PS s'est en majorité abstenu. Seul le groupe PVS s’y est farouchement opposé.  Précisant que l’Etat n’avait pas seulement pris des engagements envers les entreprises mais aussi envers la population.

Les débats sur le budget se poursuivent jeudi, avec d’autres amendements qui risquent de crisper les fronts, notamment la baisse de la subvention à l’Université et le plafonnement de l’augmentation des charges salariales à 0,5%. /sma

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.