Hauterive ne ferme aucune porte

« Pour Hauterive aujourd’hui toutes les portes sont à nouveau ouvertes ». Ce sont les propos du président de l’exécutif altaripien, Antonio Peluso, qui réagit après l’échec en votation dimanche de la fusion de l’Entre-deux-Lacs, processus auquel Hauterive n’a pas participé. Le projet n’a pas passé la rampe suite aux refus des citoyens du Landeron par 68% des voix. Antonio Peluso précise que la position des autorités communales n’a pas changé. « Il n’y a aucune préférence entre l’Entre-deux-Lacs ou le projet de Grand Neuchâtel ». Il ajoute qu’Hauterive souhaite dialoguer avec les uns et les autres et voir quelle est la meilleure option.

Les autorités altaripiennes attendent qu’on leur présente un projet de société avec des points en communs, voir ce qui est possible de faire ensemble pour être meilleur à l’avenir et, sur ces bases-là, estimer les coûts de ces dispositions communes qui peuvent être réalisées. « Dès lors, nous pourrons prendre position », ajoute Antonio Peluso.

Pour Antonio Peluso, « l’échec partiel de cette fusion justifie à quelque part la décision d’Hauterive, prise il y a quelques mois, de ne pas poursuivre l’expérience avec l’Entre-deux-Lacs. Un projet qui manquait de substance », conclut-il. /jpp

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.