Suppression du Service cantonal des sports

 Zoom sur «   » (touche ESC pour fermer)
Patricia Gacond, actuelle cheffe du Service cantonal des sports aux côtés du conseiller d'État Alain Ribaux

Le canton de Neuchâtel va sacrifier son Service des sports dès 2017. Selon nos informations, le Conseil d’Etat a pris cette décision dans le cadre de mesures d’économies qui seront dévoilées la semaine prochaine. Dix collaborateurs sont concernés, soit sept postes à plein temps.

Une équipe chargée aujourd’hui de promouvoir le sport neuchâtelois sous toutes ses formes et pour l’ensemble de la population. Cela passe par l’organisation des camps de ski dans les sept chalets appartenant au canton mais aussi par la mise en œuvre du programme Jeunesse et Sport qui consiste à obtenir des subsides de la Confédération pour soutenir les clubs et associations sportives. Le Service cantonal des sports met aussi sur pied chaque année depuis dix ans le Mérite sportif, auquel les médias du canton, dont RTN, s’associent. Il s’agit de distinguer les meilleurs acteurs du sport neuchâtelois. La prochaine soirée à lieu dans moins d’un mois, le 17 décembre.

Les villes appelées à la rescousse

Une réunion est prévue jeudi prochain, le 26 novembre, entre le Conseil d’Etat et les responsables des services sportifs des villes de Neuchâtel et de La Chaux-de-Fonds pour trouver des solutions.. Le Conseil d’Etat va tenter de reporter certaines charges. Son objectif est d'économiser plusieurs centaines de milliers de francs. Il ne pourra abandonner le programme Jeunesse et Sport car il s’agit d’une obligation fédérale.

Une partie des emplois requalifiés

Le Conseil d’Etat tentera de replacer la moitié des dix collaborateurs, tout en encourageant l’autre moitié à trouver de l’embauche ailleurs. Quant aux vingt et un cuisiniers engagés lors des camps de ski, ils vont sans doute boire la tasse.

Impossible d’en savoir plus car ni le Service cantonal des sports ni le Conseil d’Etat n’ont voulu répondre à nos questions à ce stade, nous renvoyant à la conférence de presse organisée mardi.

Un revirement politique

L’autonomie du Service cantonal des sports date de 2004. Une création de l’ancien conseiller d’Etat Thierry Béguin, validée en 2013, lorsque le Grand Conseil approuvait à l’unanimité une loi sur le sport. Celle-ci consacrait l’existence et l’utilité d’un Service cantonal des sports, sans se douter que celui-ci serait rayé de la carte quatre ans plus tard. /gwe

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.