Hangar de Cortaillod : qui est responsable du brasier ?

C'est le 2 août 2013 qu'un hangar de Cortaillod a pris feu. Zoom sur « C'est le 2 août 2013 qu'un hangar de Cortaillod a pris feu. » (touche ESC pour fermer)
C'est le 2 août 2013 qu'un hangar de Cortaillod a pris feu.

Comment le feu a-t-il démarré le 2 août 2013 à Cortaillod, provoquant le gigantesque incendie d'un hangar ? Le Tribunal régional du Littoral et du Val-de-Travers à Boudry a ouvert jeudi une seconde journée d'audience pour tenter de faire la lumière sur les causes de cet incendie.

Les mandataires du propriétaire des lieux et de la cinquantaine de locataires, tout comme le Ministère public, réclament une condamnation des deux prévenus. Ils bricolaient ce jour-là sur une moto en manipulant notamment de l'essence.

 

Le hasard !

Autre son de cloche pour la défense. « Le hasard est à l’origine du brasier » selon l’un des mandataires des prévenus. Le feu s’est déclenché en fin d’après-midi, lors d’une journée très chaude du mois d’août 2013. Ce jour-là, il a fait jusqu’à 35 degrés selon le rapport de police. Or, à cette température, l’essence peut rapidement s’enflammer et déclencher l’incendie de ce hangar, de cet entrepôt où étaient loués des box, fermés par des palissades en bois.

Ce jour-là justement, les deux prévenus manipulent une moto et vidangent le réservoir avec une pompe. En tous cas, la pompe de fabrication artisanale n’a pas provoqué d’étincelle, puisque selon la défense « cette pompe ne fonctionnait pas ».

Mais les avocats vont plus loin. Ils ont listé pas moins d’une dizaine de différentes possibilités de départ du feu. Un miroir, une batterie qui s’enflamme toute seule, des néons suspendus au plafond ou encore l’électricité statique : la liste des pistes est longue.

Dans tous les cas, selon leurs avocats, les deux prévenus ont tout fait pour tenter de stopper le départ du feu : ils ont sorti quelques véhicules du hangar, se sont dotés d’un extincteur pour affronter les flammes, puis ont appelé les pompiers à la rescousse. Raisons pour lesquelles la défense demande l’acquittement pur et simple de deux prévenus.

Le jugement sera rendu dans deux semaines. /aju

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.