Pas d'acheteur pour Cité-Joie

Conseil général Neuchâtel Zoom sur « Conseil général Neuchâtel » (touche ESC pour fermer)
Le Conseil général de Neuchâtel n'aura pas à se prononcer sur la vente... dans l'immédiat.

L’acheteur du domaine Cité-Joie, à Haute-Nendaz, renonce à racheter les lieux à la Ville de Neuchâtel.

Selon le site Arcinfo, le Conseil communal a appris la nouvelle ce matin. Le rapport a donc été retiré de l’ordre du jour de la prochaine séance du Conseil général.

L’acheteur potentiel indique qu’il s'est écoulé trop de temps depuis la mise en vente de ce domaine par la Ville de Neuchâtel. Sa première offre datait du mois d'août 2014. L’intéressé, l’entreprise Raffles Education Corporation, avait fait une offre à deux millions et demi de francs. Elle avait garanti qu'elle réaliserait une école internationale sur le domaine.

La vente de Cité-Joie promettait des débats tendus au législatif, une bonne partie de la gauche y étant opposé.

La Direction des sports indique qu’elle prendra toutes mesures nécessaires à l’exploitation à court terme du domaine. /abo

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.