Un castor grignote les arbres à Bienne

Markus Brentano, responsable des espaces verts de la ville de Bienne, avec le saule pleureur grignoté par le castor. Zoom sur « Markus Brentano, responsable des espaces verts de la ville de Bienne, avec le saule pleureur grignoté par le castor. » (touche ESC pour fermer)
Markus Brentano, responsable des espaces verts de la ville de Bienne, avec le saule pleureur grignoté par le castor.

Le saule pleureur plaît au castor. Un arbre de cette essence a été écorcé sur plus d’un mètre à la plage de Bienne. Le rongeur n’a pas choisi son menu au hasard, il apprécie particulièrement le bois tendre. Il a grignoté ce saule pleureur à deux reprises récemment. Un treillis en métal d’un mètre 20 a été placé autour des autres arbres aux alentours pour les protéger du rongeur.

La région biennoise est propice à l’implantation des castors

Le castor a été réintroduit à la fin des années 50 et jusque dans les années 70, il est depuis, une espèce protégée. La région biennoise semble bien lui convenir. Il a été observé à la Suze de Madretsch au chemin des Sureaux, au canal de la Thielle, et plus récemment sur les rives de l'aire Renfer, aux Prés-de-la-Rive ainsi qu'au Beau-Rivage. En 2008, sa population nationale était estimée à 1'600 individus.

Le castor donne du travail

Une centaine de jeunes arbres devront être protégés à l’Île de la Suze. En ce qui concerne les abords du lac et des canaux, 10 à 15 d’arbre ont déjà une protection, un treillis en métal devrait être posé sur encore une vingtaine d’entre eux. /seb

Les arbres sont désormais protégés par des treillis en métal de 1 mètre 20. Zoom sur « Les arbres sont désormais protégés par des treillis en métal de 1 mètre 20. » (touche ESC pour fermer)
Les arbres sont désormais protégés par des treillis en métal de 1 mètre 20.

Le rongeur a formé un gros tas de copeaux. Zoom sur « Le rongeur a formé un gros tas de copeaux. » (touche ESC pour fermer)
Le rongeur a formé un gros tas de copeaux.

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.