Varo Energy investit à Cressier

Varo Energy Zoom sur « Varo Energy » (touche ESC pour fermer)
Le conseiller d'Etat en charge de l'économie Jean-Nat Karakash, dans la cour de la raffinerie de Cressier.

Varo Energy communique ses projets, trois ans après avoir repris la raffinerie de Cressier.

Le groupe, qui détient un réseau de cinquante terminaux de pétrole au Bénélux, en Allemagne, en France et en Suisse, a investi 50 millions de francs sur le site de Cressier en 2015. Une partie de cette enveloppe a servi à financer une nouvelle salle de contrôle, centre névralgique de la raffinerie. « Elle est plus sûre car excentrée de la raffinerie. Nous avons aussi choisi des standards de sécurité très élevé », explique le directeur de la raffinerie Gilles Vollin.

Varo Energy avait racheté le site de Cressier, en mains de Petroplus, en 2012. « Nous voulons annoncer aujourd’hui que nous avons tourné le page d’une entreprise insolvable à l’époque ».

Toujours sur la lancée des bonnes nouvelles, outre l’enveloppe des 50 millions injectés, le groupe promet de poursuivre ses investissements. Faut-il y voir une promesse de pérennité pour la raffinerie de Cressier ? « C’est certain », tranche Gilles Vollin. De quoi rassurer les 270 employés du site. /abo

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.