L'apprentissage est à la mode

 Zoom sur «   » (touche ESC pour fermer)
L'Etat souhaite développer encore davantage la formation duale, particulièrement pour les métiers techniques.

La formation professionnelle attire les jeunes neuchâtelois. Soixante pourcents d’entre eux ont choisi cette option à la fin de leur scolarité obligatoire, contre 40% pour les écoles de culture générale.

Depuis 2009, l’État cherche à développer la formation duale plutôt que les écoles professionnelles à plein-temps. Une opération qui rencontre un certain succès : si en 2008, seuls 57% des apprentis suivaient une formation duale dans les écoles neuchâteloises, ils sont 67,3% cette année.

Les efforts du canton dans le domaine de la formation ne sont toutefois pas terminés. D’ici 2017, les autorités ont pour objectif d’augmenter à 68% le nombre d’élèves terminant l’école obligatoire qui optent pour une formation professionnelle plutôt qu’une formation académique. Il est aussi nécessaire d’étendre l’offre en formation duale, particulièrement pour les métiers techniques. Le Grand Conseil se penche en novembre sur un rapport en ce sens.

À noter enfin que le taux d’échec aux examens de fin de formation professionnelle est en baisse, à 13,3% en 2015, contre 14,9% en 2008. Une diminution d’autant plus réjouissante que le nombre de candidats est en augmentation. Ce succès s’explique par les mesures prises pour renforcer la qualité de la formation professionnelle. /mwi

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.