Les pharmacies vaccineront contre la grippe

 Zoom sur «   » (touche ESC pour fermer)
Seuls les pharmaciens formés pourront vacciner.

Il n’est pas question que les pharmaciens se substituent aux médecins. Et pourtant : pour la première fois cette année, il sera possible de se faire vacciner contre la grippe et la rougeole dans certaines pharmacies du canton de Neuchâtel. Médecins et pharmaciens ont signé une convention en ce sens, valable deux ans. Pour la rougeole, il s’agira uniquement d’un rattrapage et non d’un vaccin en première intention.

Une petite dizaine d’officines pourront donc, dès le 6 novembre - jour du lancement officiel de la campagne de vaccination -, piquer les patients. Deux conditions à remplir : « Les pharmaciens doivent être formés à la vaccination et à la réanimation, formations qui ne s’acquièrent pas dans notre cursus traditionnel, c’est en complément », explique Christian Borel-Jaquet, président de l’Ordre neuchâtelois des pharmaciens.

L’origine du projet émane de l’Office fédéral de la santé publique, qui souhaitait étendre la couverture vaccinale à une certaine catégorie de la population. « Ceux qui n’ont pas de médecin traitant par exemple, où dont le praticien est en vacances pendant la période de vaccination. »
L’OFSP s’est alors approché des différents spécialistes pour trouver une solution. « Nous avons la chance de bien nous entendre entre médecins et pharmaciens dans le canton. De là est née cette convention. »

Le patient qui souhaite donc se prémunir du virus pourra se rendre dans une pharmacie listée sur internet et demander à être vacciné. « Le tarif sera le même que chez un médecin, nous ne faisons pas de profit », tranche net Christian Borel-Jaquet. « Nous voulons uniquement informer et vacciner le plus de monde possible. Le profit n’a pas sa place ici ». Et qu’on ne s’imagine pas non plus des files d’attentes dans les pharmacies, avec des piqûres à la chaîne : à priori, la demande devrait rester modeste et les futurs vaccinés seront emmenés à l’abri des regards un peu trop curieux, dans l’arrière-boutique. Confidentialité et hygiène oblige.

En Suisse romande, Fribourg fera aussi figure de pionnier cette année en proposant ce service. /abo

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.