Pas de comptoir unique dans le canton

 Zoom sur «   » (touche ESC pour fermer)
Modhac et New Port Expo ne se donnent toujours pas la main.

Ça n’est pas l’an prochain que Neuchâtel accueillera un seul comptoir cantonal…

Alors que NewPort Expo, à Neuchâtel ouvre ses portes ce vendredi et Modhac, à La Chaux-de-Fonds, une semaine plus tard, les deux manifestations ne parviennent toujours pas à entamer un dialogue pour proposer un seul salon.


Le Val-de-Ruz ou rien

Cette année, hasard du calendrier, les deux manifestations ne se déroulent pas en même temps. Un soulagement pour les commerçants présents aux deux rendez-vous. Probablement un peu d’air aussi pour les organisateurs qui y voient l’opportunité de réaliser un meilleur chiffre que d’ordinaire : la clientèle ne sera pas divisée.

Le président de Modhac François Kiener avait lancé un appel à l’unité l’an dernier : faire un comptoir cantonal. Il déclare n’avoir reçu aucune réponse. De son côté, Robert Vauthier indique que rien n’est impossible et qu’aucune décision n’est prise pour le moment. « Il faudrait trouver un endroit, probablement le Val-de-Ruz parce qu’entre La Chaux-de-Fonds et Neuchâtel, je ne vois pas d’arrangement possible. »


Modhac vivra

Modhac, de son côté, continue de tisser sa pelote tant bien que mal. Après le départ de son plus important exposant, VAC, il a été difficile de trouver des commerçants pour remplir la place. « Les derniers arrivent encore », lâche François Kiener. « Mais Modhac n’est pas mort ! Nous serons peut-être à Polyexpo l’an prochain puis dans deux ans, nous verrons où nous nous trouverons ». Des discussions sont, en effet, en cours avec la Ville, la fin du bail de Polyexpo étant programmée pour 2017. Nous apprenons ainsi que Modhac pourrait être sous tente et plus petit : « Remplir pour remplir, ça ne sert à rien. Pourquoi ne pas faire un comptoir avec les commerçants qui viennent, et c’est tout ? ».


Chiffrer les entrées est inutile?

Si Modhac ne meurt pas, c’est le signe d’une santé financière bonne, mais fragile. Difficile toutefois d’obtenir des chiffres concernant l’affluence de l’an dernier, les organisateurs ne les ayant pas avec eux lors de la conférence de presse. La manifestation vit grâce à la location des stands nous dit-on et un peu grâce aux entrées.

Ces dernières ne sont pas comptées de façon exacte, ce qui surprend. « Ce sont des estimations, c’est juste. Mais il n’y a que la presse qui nous demande les chiffres », rétorque le président de Modhac. « L’affluence n’est pas très importante, on ne vient pas à Modhac en fonction d’elle ». Même son de cloche du côté de NewPort Expo : « Les chiffres ont été donnés sur des comptages faits à l’époque. L’entrée est gratuite chez nous ». Faut-il dès lors croire les organisateurs quand ils disent qu’une édition a remporté du succès ? « Il faut surtout croire les commerçants. S’ils ont le sourire, il n’y a pas besoin de donner de chiffres ». /abo

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.