Tout savoir sur les élections de dimanche

Les Neuchâtelois ont droit à quatre représentants au Conseil national. Zoom sur « Les Neuchâtelois ont droit à quatre représentants au Conseil national. » (touche ESC pour fermer)
Les Neuchâtelois ont droit à quatre représentants au Conseil national.

Ils étaient 56 sur la ligne de départ. Au final dimanche au terme des élections fédérales, il n’y aura que six heureux élus : deux au Conseil des Etats pour défendre les intérêts du canton et quatre pour représenter les Neuchâtelois à Berne au Conseil national.

Il s’agit de deux élections différentes, mais toutes deux se tiennent selon le système de la représentation proportionnelle. Cela signifie que le citoyen qui se rend aux urnes donne d’abord ses voix à une liste.

Les sièges sont attribués aux listes proportionnellement aux voix obtenues par rapport au total des voix. Les fauteuils sont ensuite occupés par les candidats qui ont obtenu le plus de voix sur les listes qui ont décrochés des sièges.

Dans l’isoloir, face à leur liste, les électeurs ont l’embarras du choix pour se faire plaisir. Au National, il est possible de biffer des noms, de cumuler un candidat une seconde fois ou de panacher, c’est-à-dire d’inscrire sur un bulletin le candidat d’une autre liste.

 

Pas de cumul aux Etats !

Aux Etats, c’est une élection régie par le droit cantonal, puisqu’il s’agit de désigner les représentants du canton à Berne. L’électeur peut là aussi voter sur un bulletin manuscrit ou alors de manière compacte, en glissant dans l’urne un bulletin imprimé sans modification. Mais il peut aussi biffer un candidat, en rajouter éventuellement un autre… tant que l’électeur ne désigne pas plus de deux candidats.

Car le cumule est interdit. Mais tout est prévu dans la loi sur les droits politiques au cas où un électeur se tromperait, sait-on jamais. L’article 58 précise qu’ « aucun candidat ne peut recevoir plus d'un suffrage par bulletin ». Si cela se produit par erreur, les suffrages supplémentaires sont biffés par les responsables du dépouillement. Le suffrage supplémentaire compte alors comme suffrage de liste lorsque le bulletin porte une dénomination. C’est là que le chat retombe sur ses pattes : les sièges sont d’abord attribués aux listes. /aju

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.