Une formation pour les réfugiés

 Zoom sur «   » (touche ESC pour fermer)
Dans le tracteur, le tchétchène Alihan Gugaev est en Suisse depuis 2006.

Donner une occupation aux réfugiés dans le but d’augmenter leurs compétences dans le monde agricole et en français. C’est le but d’un nouveau programme mis sur pied par la Chambre neuchâteloise d’agriculture et de viticulture et soutenu par la Confédération et le canton de Neuchâtel.

Dix personnes, neuf hommes et une femme, bénéficient actuellement de cette immersion dans le monde agricole depuis le 22 septembre. Durant un mois, les réfugiés alternent un jour de pratique et un jour de cours de langue.

A la suite  de cette première phase, les requérants peuvent se voir offrir une place de stage dans une exploitation du canton ainsi que des cours de français. Et, à terme, ils peuvent obtenir un certificat et décrocher un emploi à durée indéterminée.

Ce projet Agriv est financé par le secrétariat d’Etat aux migrations qui donne des fonds fédéraux et le canton qui fournit des fonds cantonaux. La formation coûte un peu moins de quatre mille francs par personne. /ali

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.