Neuchâtel champion de la consommation de meth

Sachets de Crystal (méthamphétamine) Zoom sur « Sachets de Crystal (méthamphétamine) » (touche ESC pour fermer)
Sachets de Crystal (méthamphétamine).

C’est à Neuchâtel qu’on enregistre la plus forte consommation de méthamphétamine. Une étude menée par l’Université de Lausanne a analysé les eaux usées de treize villes de Suisse. Neuchâtel ressort en tête de classement dans la consommation de cette drogue produite en Thaïlande.

Pour le chef de la Police judiciaire neuchâteloise, l’explication est simple : la méthamphétamine est apparue dans le nord-ouest de la Suisse dans les années nonante avec l’éclosion de salons de massages thaïs. Neuchâtel n’a pas échappé à la règle. « Le produit a trouvé un ancrage dans le canton, dans le marché de la prostitution, on consomme entre copains », raconte Olivier Guéniat.


Pas de solution miracle

Vingt ans se sont écoulés depuis l’apparition de la pilule qui se fume. Et sa consommation n’a de loin pas diminué à Neuchâtel, au contraire. Rien que dans la capitale cantonale, près de 200 pilules se consomment chaque jour. « On ne peut pas éradiquer un marché », tranche net le chef de la Police judiciaire. « Quand on arrête un gros dealeur, ça n’a aucun effet sur la consommation. Les drogués vont se ravitailler ailleurs pour se satisfaire, c’est tout ». Inutile, alors, les arrestations, la répression ? La police a bel et bien toujours une longueur de retard ?


Pas de produit de substitution

La question est naïve et un brin provocatrice. « Ça fait plus de 15 ans qu’on connaît le phénomène. La drogue est plus forte que la répression quand elle est hautement addictive. C’est le cas de la méthamphétamine. Le gros problème de cette drogue, c’est qu’elle n’a pas de produit de substitution pour stabiliser la personne. De plus, il faut une prise en charge particulièrement efficace, du fait qu'il n’y a pas de produits de substitution. C’est très difficile. Vivre sans méthamphétamine est très difficile. »

La police peut donc se contenter de maintenir la pression et  éviter une expansion du trafic. Pas de quoi baisser les bras pour autant : quand on fait une comparaison avec les autres villes, Neuchâtel est certes en tête d’un point de vue de la consommation. Mais l’écart avec les autres villes n’est pas si important que ça, nous assure Olivier Guéniat. /abo

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.