J'habite ici, je vote, en vingt langues

Une figurante chinoise filmée par le réalisateur Nicolas Wilhem. Zoom sur « Une figurante chinoise filmée par le réalisateur Nicolas Wilhem. » (touche ESC pour fermer)
Une figurante chinoise filmée par le réalisateur Nicolas Wilhem.

J’habite ici, je vote : c’est le thème de plusieurs petits clips qui seront bientôt à découvrir sur les réseaux sociaux.

Cette opération, conduite par la Fédération neuchâteloise des communautés immigrantes (FENECI), entre dans le cadre du projet J’habite ici, je participe. Un projet qui s’étend sur toute l’année et a pour objectif d’inciter les communautés étrangères établies dans le canton de Neuchâtel à se rendre aux urnes. Il a le soutien de la Confédération, du Canton, de la Ville et de l’Université de Neuchâtel.

Une étude de la FENECI a démontré que moins d’une personne étrangère sur cinq use de son droit de vote sur les plans communal et cantonal.

Le tournage des clips se déroule samedi, à Serrières. Une vingtaine de personnes étrangères s’expriment dans leur langue natale pour dire qu’elles habitent ici et qu’elles votent : en italien, espagnol, allemand, anglais, mais aussi en kosovar, perse, chinois ou vietnamien. /fpa

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.