Les maçons expriment leur inquiétude

 Zoom sur «   » (touche ESC pour fermer)
Les maçons ont manifesté jeudi soir à La Chaux-de-Fonds.

Les maçons demandent une amélioration de leurs conditions de travail. La Convention collective du secteur principal de la construction (CN) arrive en effet à échéance le 31 décembre. Ils ont manifesté jeudi soir à La Chaux-de-Fonds. Les ouvriers, par l’intermédiaire des syndicats, sont en discussion sur certains points avec la Société suisse des entrepreneurs (SSE). Ils exigent plus de protection de leur santé en cas d’intempéries et contre le dumping salarial.

Mais le principal point de discussion est la question de l’âge de la retraite anticipée. Celui-ci a été fixé en 2002 à 60 ans : « un modèle de réussite pour une activité dure et pénible » selon UNIA. Le problème de son financement va toutefois se poser dans les 10 prochaines années. Un grand nombre de départs à la retraite est en effet prévu dans la branche, dû à la génération des « babyboomers ». Une situation temporaire qui crée quelques tensions entre employeurs et employés. Une solution existe toutefois pour le syndicat : « Les travailleurs de la construction  sont d’accord de mettre 0,5% de plus dans la cotisation pour la retraite anticipée à la condition que les patrons mettent de leur côté au moins 1% supplémentaire » explique Catherine Laubscher, secrétaire syndicale à UNIA Neuchâtel.

Une proposition qui ne convient pas à la SSE. Même si les patrons reconnaissent la situation sur le refinancement nécessaire du système, ils refusent de mettre à nouveau la main au porte-monnaie, estimant qu’ils contribuent déjà quatre fois plus au financement de la retraite que les collaborateurs.

Les négociations pour la Convention collective nationale vont donc continuer. À moins d'une surprise, elles ne devraient pas aboutir avant la fin de l’année si les deux parties campent sur leurs positions. Les maçons se retrouveraient alors sans CCT au 1er janvier 2016. /lre

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.