Affaire VW : le SCAN et les revendeurs dans l’expectative

Les propriétaires de véhicules Volkswagen sont dans l'attente. Zoom sur « Les propriétaires de véhicules Volkswagen sont dans l'attente. » (touche ESC pour fermer)
Les propriétaires de véhicules Volkswagen sont dans l'attente.

Les Neuchâtelois qui possèdent une voiture incriminée dans le scandale du groupe Volkswagen devront-ils passer à la caisse ? La question peut se poser.

Chaque année, le canton de Neuchâtel base sa taxation des véhicules sur les émissions de dioxyde de carbone. En cas de dépassement des valeurs d’émission par les automobiles dont le moteur a été trafiqué, cette taxation pourrait évoluer. Mais rien n’est encore décidé dans le canton de Neuchâtel, d’autant plus que ces émissions de CO2 pourraient, tout aussi, être revues à la baisse et occasionner, par là, un remboursement.

Pour l’instant, le Service cantonal des automobiles et de la navigation attend des directives claires de l’Office fédéral des routes. À ce jour, aucune décision n’a été prise, d’autant plus que des tests doivent être effectués en Suisse sur les véhicules en question.

 

Revendeurs aussi dans l’attente

Du côté des revendeurs, on attend aussi les directives de l’OFROU, qui est directement en relation avec AMAG, l’importateur du groupe VW pour la Suisse. Une liste précise des différents types de véhicules incriminés est attendue pour pouvoir renseigner le public.

Selon le principal revendeur neuchâtelois, le groupe devrait prochainement contacter directement les propriétaires des véhicules pour les avertir de la marche à suivre. /jha

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.