La fusion Bevaix-Béroche devant les conseils généraux

D'ici deux ans, le drapeau de Bevaix et ceux des cinq communes de La Béroche pourraient bien disparaître au profit d'un seul. Zoom sur « D'ici deux ans, le drapeau de Bevaix et ceux des cinq communes de La Béroche pourraient bien disparaître au profit d'un seul. » (touche ESC pour fermer)
D'ici deux ans, le drapeau de Bevaix et ceux des cinq communes de La Béroche pourraient bien disparaître au profit d'un seul.

Une nouvelle fusion se dessine dans le canton de Neuchâtel. Les communes de Bevaix, Fresens, Gorgier, Montalchez, St-Aubin et Vaumarcus pourraient rassembler leurs forces au sein d'une même entité.

Parti de la réflexion du groupe Néofusion, qui regroupait à l'origine les diverses communes du district de Boudry, ce projet n'en est qu'au stade de la déclaration d'intention. La situation pourrait toutefois évoluer très rapidement.

Entre le 14 et le 29 septembre, les conseils généraux des six communes devront se prononcer pour ou contre cette idée. Si le projet passe la rampe dans tous les législatifs, les conseillers communaux auront alors la charge de constituer des groupes de travail. Ils élaboreront ensuite une convention de fusion. La population aura alors son mot à dire en décembre 2016.

En cas de refus, Bevaix se retrouverait le grand perdant de l'histoire. Car à La Béroche, la population pourrait alors se prononcer sur une initiative populaire lancé par l'Association des citoyens pour une fusion à cinq. Les citoyens de Fresens, Gorgier, Montalchez, St-Aubin et Vaumarcus voteraient à la fin de l’année 2015. Situation inverse en cas de vote favorable des six législatifs : les initiants retireraient leur texte.

Pour le groupe Néofusion Ouest, une fusion à six permettrait en premier lieu de semi-professionnaliser les conseillers communaux et d'assurer un nombre suffisant de conseillers généraux. Aujourd’hui, ces bénévoles se font de plus en plus rare. Devenir une entité d'environ 10'000 habitants permettrait également à cette région du Littoral de reprendre du poids politique par rapport à ses voisins.

Si le calendrier se déroule sans anicroche, la nouvelle commune pourrait voir le jour dès le 1er janvier 2018. /rgi

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.