Le temple de la discorde

Le temple de Buttes, dans le Val-de-Travers. Zoom sur « Le temple de Buttes, dans le Val-de-Travers. » (touche ESC pour fermer)
Le temple de Buttes, dans le Val-de-Travers.

Il est vieillissant, la peinture de ses murs intérieurs n’est plus vraiment fraîche et son toit aura un jour besoin d'être refait. Le temple de Buttes aurait bien besoin de travaux. Mais à part un entretien annuel dont les coûts sont estimés environ 4'000 francs, la commune de Val-de-Travers n’a pas prévu d’y investir ces prochaines années.

 

Des villageois attentifs

La situation désole un groupe d’habitants de Buttes. Ils sont une trentaine à avoir signé un courrier adressé au Conseil général en mars dernier. Ces villageois rappellent qu’un fonds doté de près de 19'000 francs existait avant la fusion des communes, que cette réserve avait été constituée grâce à des dons de particuliers et qu’elle était exclusivement destinée à la réfection du temple de Buttes. Le courrier a été transmis à l’exécutif qui y a répondu. Le conseiller communal Yves Fatton a ensuite rencontré des représentants du groupe de villageois. Ses explications ne semblent pas avoir totalement convaincu. Le Conseil paroissial a lui aussi proposé d’expliquer sa position au groupe de Butterans, mais la rencontre n’a pas eu lieu.

 

Collaboration entre Conseils paroissial et communal

Le Conseil communal a tenu à apporter certaines précisions. À l’époque, à la veille du regroupement des différentes paroisses du Val-de-Travers, la paroisse de Buttes a choisi de transmettre le fonds en question à la commune de Buttes. Quand neuf communes du Vallon ont fusionné, les fonds des villages ont été regroupés. La nouvelle commune et la nouvelle paroisse se sont entendues pour déterminer sur quels bâtiments concentrer les efforts. La priorité a été mise sur les temples les plus utilisés. Celui de Buttes, qui ne sert que quelques fois dans l’année, n’en fait pas partie. Ainsi, les 19'000 francs ont été versés à la réserve des temples et ils ont été utilisés pour le relevage des orgues de Travers, Saint-Sulpice et Môtiers. La commune de Val-de-Travers n’a pas le budget pour restaurer intégralement tous ses édifices religieux. Elle explique faire en sorte de maintenir les moins fréquentés dans un état acceptable.

L’argent versé pour le temple de Buttes n’a donc pas été utilisé pour ce bâtiment, car une fusion de paroisses puis une fusion de communes sont intervenues. Les efforts ont alors été répartis sur des objets considérés comme plus importants. Pas sûr que les explications des uns et des autres suffisent à éteindre cette querelle de clocher. /msa

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.