Un Conseil général au fil de l'eau

 Zoom sur «   » (touche ESC pour fermer)
La pollution de l'eau du réseau du Locle n'a pas fini de faire couler de l'encre.

Il a coulé beaucoup d’eau lors de la séance du Conseil général du Locle mercredi soir. L’eau de l’Actiflo, d’abord. Les élus ont accepté à l’unanimité un crédit de 340'000 francs pour des travaux urgents de remise en état de l’installation. Plusieurs groupes se sont inquiétés de la somme importante – plus de 7 millions de francs au total – dépensée pour ce projet. Un montant qui va continuer de grossir. Un nouveau rapport est attendu avant la fin de l’année pour des aménagements censés éviter de nouvelles pannes.

L’eau du robinet ensuite. Le Conseil communal a présenté un rapport d’information à la suite de la pollution du réseau du 22 au 31 juillet. L’exécutif admet n’avoir pas géré la communication de la meilleure manière possible. Des mesures vont être prises, dont la création d’une page Facebook de la Mère commune. Un état-major de gestion de ce type de crise devrait également voir le jour, selon le modèle de l’ORCCAN (l’Organisation de gestion de crise et de catastrophe du canton de Neuchâtel).

Par ailleurs, le Conseil général a adopté une résolution urgente interpartis demandant la mise en place d’une séance commune avec les autorités de La Chaux-de-Fonds. L’objectif est de dialoguer ensemble sur plusieurs projets d’importance régionale, comme la mobilité, l’avenir des hôpitaux ou la répartition de l’impôt. Un texte similaire a déjà été accepté par le législatif de la Métropole horlogère lors de sa dernière séance. /mwi-lre

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.