Coup de pouce à la formation

Le canton de Neuchâtel veut mieux soutenir la relève professionnelle. Il lance une réforme du fonds de formation afin d’aider les entreprises qui engagent des apprentis.

L’Etat part du principe que l’investissement dans la jeunesse peut parfois être lourd pour les entreprises neuchâteloises. Et que le soutien doit répondre aux besoins du tissu économique.

La réforme repose sur des mesures pérennes et non pérennes. Autrement dit sur des actions sur le long terme et sur un coup de pouce unique et extraordinaire de l’Etat pour favoriser la création de places d’apprentissage.

Dans les mesures pérennes, on trouve notamment un soutien des associations professionnelles aux apprentis en difficulté. Il faut savoir qu’un jeune qui arrête son apprentissage en fin de première année, c’est un risque pour l’entreprise. Du coup, il s’agit de réduire les échecs potentiels. Ces mesures pérennes ont un coût. Pour les financer, l’Etat propose une augmentation du taux de contribution au fonds de formation professionnelle, qui passerait de 0,56‰ à 0,87‰ de la masse salariale. Toutes les entreprises neuchâteloises sont concernées, y compris celles qui ne forment pas d’apprentis.

L’autre volet de la réforme, ce sont les mesures non pérennes. Le but est d’inciter les entreprises à créer des places d’apprentissage ces prochaines années, notamment dans les métiers techniques. L’Etat rappelle que trop de jeunes réalisent aujourd’hui encore un CFC dans une école à plein temps, au lieu d’une formation duale alliant une partie théorique en école et une partie pratique en entreprise. Le canton veut inciter ces dernières à créer encore plus de places. Il va investir 6,5 millions de francs répartis sur cinq ans. Ce montant doit inciter les entreprises à créer des places pour les jeunes, notamment dans l’horlogerie, la microtechnique ou encore l’informatique.

Le Grand Conseil va se saisir du dossier cet automne, lors de la session de novembre. /aju

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.