Le Buskers dans le rouge

Robins, du groupe Onirical Blend. Zoom sur « Robins, du groupe Onirical Blend.  » (touche ESC pour fermer)
Robins, du groupe Onirical Blend.

Le prochain Buskers n’est pas assuré…

La 26e édition du festival de musique de rues, qui a pris fin samedi soir à Neuchâtel, essuie un important déficit en raison du mauvais temps. Les chiffres ne sont pas encore connus, mais selon les premières estimations, les buvettes ont fait la moitié moins de bénéfice. C’est encore pire du côté des stands de nourriture qui devraient afficher une baisse de 75% par rapport à une année moyenne. La vente de badge a aussi souffert, mais moins fortement.

Les concerts de jeuid soir ont été annulés en ville, tout comme ceux de dimanche à La Ramée à Marin.

Ce qui est dramatique pour les organisateurs, c’est que l’année passée la météo leur a déjà joué un mauvais tour. Et toutes les réserves y sont passées. Raison pour laquelle le déroulement de la manifestation qui est autofinancée à hauteur de 80% n’est pas assuré l’année prochaine.

Du côté des artistes et du public, qui s’est déplacé en moins grand nombre, c’est en revanche la satisfaction. Dans l’ensemble, les musiciens ont fait de bons chapeaux. Ils profitent également du franc fort par rapport à l’euro. /sma










Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.