Pas assez de places d’accueil para et préscolaire

Le canton de Neuchâtel n’a toujours pas atteint le quota de places d’accueil voulu par la Loi sur l’accueil des enfants, acceptée en 2011. Pour la rentrée de lundi, plusieurs centaines de parents n’auront pas trouvé de lieu pour placer leur enfant. Sur l’ensemble du canton, il manque entre 150 et 200 places.

Le secteur le plus tendu est celui du parascolaire. La Chaux-de-Fonds a créé 118 nouvelles places et Neuchâtel une cinquantaine. Mais cela ne suffit pas, selon le chef du Service de la jeunesse.  

En ce qui concerne le financement, ce sont les communes qui assurent la majorité des frais. Toutefois, l’argent n’est pas le seul souci pour mettre sur pied de nouvelles structures d’accueil. « La localisation de ces structures et le manque de personnel formé sont d’autres problèmes », précise Alexandre Bédat.

Pour répondre à la loi, le canton doit créer environ mille places en parascolaire, d’ici à 2020. Un objectif qui risque même de ne pas être suffisant. /sma-ali

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.