L'Etat veut promouvoir l'utilisation du vélo dans tout le canton

 Zoom sur «   » (touche ESC pour fermer)
Les stations en libre-service velospot fonctionnent même durant l'hiver à La Chaux-de-Fonds.

Le vélo doit prendre une place plus importante dans le quotidien des Neuchâtelois. Le gouvernement mise sur les cyclistes dans sa stratégie cantonale de mobilité douce. Il veut débloquer vingt millions de francs ces vingt prochaines années pour promouvoir le vélo et aménager les tronçons routiers.

La mobilité douce est l’un des quatre piliers du projet Mobilité 2030 du Conseil d’Etat avec le RER,  les routes cantonales et les routes nationales. Inciter les habitants du canton à utiliser davantage le vélo permettrait notamment d'accroître les zones d'influence des réseaux de transports publics et de reporter une partie du trafic routier. Neuchâtel se classe parmi les derniers cantons en matière d'utilisation du vélo pour les trajets domicile-travail: le taux est actuellement de 3% alors qu'il est de 9% en moyenne suisse, constate le rapport du bureau d'ingénieurs Citec mandaté par le gouvernement.


Tronçons prioritaires identifiés

Le Conseil d'Etat vient de finaliser son rapport sur la stratégie cantonale de mobilité douce, qui pose les principales lignes directrices du concept. L'idée est de développer les infrastructures pour une meilleure circulation des vélos sur quatre tronçons prioritaires : Buttes - Travers, Le Locle - La Chaux-de-Fonds, Les Hauts-Geneveys - Villiers et Corcelles-Cormondrèche - Hauterive. Les travaux se feraient au gré des opportunités lors d'entretiens de routes par exemple, ou lors de projets bien précis.

Des subventions sont également prévues pour encourager les communes à aménager des espaces vélos et pour développer les parcs à vélo à proximité des gares et des arrêts de transports publics. Des moyens seront alloués pour promouvoir le vélo via des actions de sensibilisation, des soutiens à certaines associations et l'organisation d'événements. Un répondant cantonal mobilité douce sera également nommé.


Une stratégie à concrétiser

Le rapport du Conseil d'Etat pose les principes de base de sa stratégie cantonale de mobilité douce. Le Grand Conseil est d'abord appelé à se prononcer sur ce concept et à débloquer les 8,4 millions de francs pour l'entretien constructif des routes qui avaient été retenus en attendant la présentation de cette stratégie.

Le gouvernement s'engage ensuite à présenter, dans les six mois qui suivent l'acceptation du rapport par le parlement, une modification législative qui permette de concrétiser cette stratégie de mobilité douce. Si tout va bien, de premières mesures visant à favoriser l'utilisation du vélo dans le canton pourraient se concrétiser en 2016 déjà. /mvr
 

Alain Bezençon, membre de Pro Velo Neuchâtel, dévoile ce qu'il a pensé du rapport

Le conseiller d'Etat Laurent Favre explique pourquoi l'Etat ne se fixe pas d'objectif chiffré sur l'utilisation du vélo

Martine Docourt Ducommun, présidente du groupe socialiste au Grand Conseil, n'est pas convaincue du contenu du rapport

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.