L’eau du Locle est consommable

L’eau de la Ville du Locle est propre à la consommation et la cause de la contamination a été déterminée.

C’est une situation exceptionnelle qui a conduit à l’épidémie de gastro-entérite qu’ont connue les habitants de la Mère Commune et de la vallée de la Brévine.

La sécheresse puis l’orage du 23 juillet sont en cause. Ce jour-là, il est tombé en à peine plus d’une heure 60 litres d’eau par m3.

Face à cette arrivée massive de liquide, les trop-pleins des différents collecteurs n’ont pas pu évacuer l’eau assez rapidement et 3 000 litres contaminés ont reflué dans des cuves d’eau traitée.

Les employés de Viteos ont travaillé d’arrache-pied (500 heures), durant toute la semaine pour trouver l’origine de la contamination.

Des mesures ont été prises pour qu’à l’avenir une telle situation – exceptionnelle, insistent Viteos et les autorités – ne se reproduise plus.

Selon les dernières analyses, dont les résultats sont arrivés vendredi à la mi-journée, le norovirus n’est pas présent dans le réseau du Locle. L’eau est donc à nouveau propre à la consommation. La distribution de bouteilles à la population prendra fin ce jour à 17 heures.

Viteos recommande aux citoyens de purger leur réseau domestique en ouvrant les robinets et en laissant couler l’eau jusqu’à ce que cette dernière soit de température constante.

Dans la vallée de la Brévine, l’interdiction de consommer de l’eau du robinet n’a pas encore été levée.

Les travaux de purge du réseau (94 km) s’achèveront demain. Et il faudra attendre le résultat des analyses, lundi, avant de donner le feu vert.

En attendant, la distribution d’eau continue. Les citoyens peuvent se ravitailler à la boulangerie et à l’épicerie de la Brévine, à la fromagerie du Bémont, à celle du Cerneux-Péquignot et à l’épicerie de La Chaux-du-Milieu. /cwi

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.