Il fait soif à l'alpage

Les vaches allaitantes sont particulièrement assoiffées. Elles peuvent boire jusqu'à 100 litres par jour. Zoom sur « Les vaches allaitantes sont particulièrement assoiffées. Elles peuvent boire jusqu'à 100 litres par jour. » (touche ESC pour fermer)
Les vaches allaitantes sont particulièrement assoiffées. Elles peuvent boire jusqu'à 100 litres par jour.

Vaches et génisses ont soif ! En cette période de canicule, elles consomment entre 50 et 100 litres d’eau par jour. De l’eau qu’il faut transporter jusqu’aux pâturages en raison de la sécheresse.

Par exemple au lieu-dit Les Pradières, sur la crête du Jura neuchâtelois, qui accueille 300 têtes de bétail des membres du syndicat d’élevage bovin du Val-de-Ruz, il faut amener 18'000 litres d’eau par jour pour abreuver les bêtes. Comme les pâturages neuchâtelois sont accessibles par la route, les agriculteurs n’ont pas besoin du soutien de l’armée. Toutefois, les paysans assument les coûts supplémentaires de ces transports d’eau. Des coûts qui ne seront pas répercutés sur le prix de la viande. Au contraire : en période de sécheresse et de canicule, certains éleveurs sont obligés d’abattre davantage de bétail, ce qui peut faire baisser les tarifs.

 

Conséquences à plus long terme

D’autres conséquences de la sécheresse sont à prévoir. L’herbe est sèche et certains agriculteurs doivent se résoudre à nourrir les troupeaux avec le fourrage prévu pour cet hiver. Si les regains ont pu être récoltés une fois, il est peu probable qu’une nouvelle coupe soit possible cette année. Le fourrage va sans doute manquer en fin d’année. /mwi

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.