Les ravages de suzukii

La drosophile suzukii Zoom sur « La drosophile suzukii » (touche ESC pour fermer)
La drosophile suzukii sur une cerise. Photo: site internet d'Agroscope (www.agroscope.admin.ch)

Une petite bête mais de gros dégâts. La mouche drosophile suzukii continue de se répandre dans la région. Cet insecte a été identifié fin 2012 en Suisse. Depuis, ce nouveau ravageur sévit dans les vergers, les vignobles et les jardins. La cueillette des cerises, qui se termine actuellement, est notamment touchée. Sur certains arbres, 80% de la récolte est détruite. Cette mouche pond ses œufs dans le fruit. Puis la larve se développe grâce à la chaire, ce qui va entraîner le pourrissement du fruit.

Cet insecte s’est particulièrement propagé l’été dernier à cause des conditions météorologiques pluvieuses. En 2014, de nombreuses cerises n’ont pas été ramassées, ce qui a servi de « bouillon de culture pour la drosophile », souligne Bernard Beuret. Le responsable de la station phytosanitaire du canton du Jura relève que son expansion est particulièrement rapide et « qu’il faudra vivre avec ». Des hivers rigoureux pourraient limiter sa propagation le printemps suivant. Le meilleur moyen de lutter contre cet insecte est de récolter au maximum les fruits pour éviter que les larves n’arrivent à taille adulte. /ncp

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.