Val-de-Travers cherche toujours des médecins

Les travaux avancent à Fleurier pour transformer le bâtiment du CPHM en centre de bien-être. Zoom sur « Les travaux avancent à Fleurier pour transformer le bâtiment du CPHM en centre de bien-être. » (touche ESC pour fermer)
Les travaux avancent à Fleurier pour transformer un ancien bâtiment industriel en centre de bien-être où le cabinet de groupe va prendre place.

La recherche de médecins se poursuit à Val-de-Travers. La Commune a entamé des démarches il y a plus d’un an pour tenter de faire venir des praticiens. Un cabinet de groupe est en cours de construction à Fleurier, dans le bâtiment de l’ancienne société coopérative de production horlogère et de miniaturisation (CPHM), grâce à un partenariat public-privé. Ce cabinet doit permettre d’anticiper la pénurie annoncée : sur les onze médecins généralistes en activité dans le district, huit vont partir à la retraite dans les quatre prochaines années.

Le Conseil communal de Val-de-Travers a mandaté un bureau spécialisé qui recherche des médecins en Suisse et dans d’autres pays francophones. Pour l’heure, onze professionnels se sont suffisamment intéressés au projet pour se déplacer, visiter les locaux en chantier, examiner les plans et discuter avec les responsables. Six d’entre eux ont renoncé à intégrer la structure, en général pour des raisons personnelles et familiales. La situation est en attente avec deux médecins. En revanche, les discussions sont bien avancées avec trois autres et pourraient se concrétiser d’ici l’automne. L’objectif de l’exécutif vallonnier est de faire en sorte que l’activité médicale démarre début 2016. Les trois médecins en question étant français, il faut que leurs diplômes et parcours professionnel soient reconnus et ces démarches administratives peuvent prendre du temps.

Le cabinet collectif pourrait accueillir cinq généralistes et deux assistants. Les praticiens installés dans le Val-de-Travers ont été consultés, mais aucun n’a voulu s’engager pour signer un bail à loyer de cinq ans. Les autorités savent déjà qu’il faudra travailler sur d’autres projets de ce type à l’avenir pour assurer la sécurité sanitaire de la population. /msa

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.