Au soleil, mais pas trop !

La campgne a été lancée à la piscine des Mélèzes par Julie Roy, coordinatrice en promotion de la santé, Souhaïl Latrèche, chef du Service de santé, Christine Kaufmann, directrice de la Ligue neuchâteloise contre le cancer, Ghislain Faivre, dermatologue et Nathalie Schallenberger, conseillère communale en charge de la santé (de gauche à droite) Zoom sur « La campgne a été lancée à la piscine des Mélèzes par Julie Roy, coordinatrice en promotion de la santé, Souhaïl Latrèche, chef du Service de santé, Christine Kaufmann, directrice de la Ligue neuchâteloise contre le cancer, Ghislain Faivre, dermatologue et Nathalie Schallenberger, conseillère communale en charge de la santé (de gauche à droite) » (touche ESC pour fermer)
La campagne a été lancée à la piscine des Mélèzes par Julie Roy, coordinatrice en promotion de la santé, Souhaïl Latrèche, chef du Service de santé, Christine Kaufmann, directrice de la Ligue neuchâteloise contre le cancer, Ghislain Faivre, dermatologue et Nathalie Schallenberger, conseillère communale en charge de la santé (de gauche à droite).

La Chaux-de-Fonds relance son opération de sensibilisation aux dangers du soleil. Dès samedi et pendant tout l’été, le Service de santé et promotion de la santé de la Ville tient un stand à la piscine des Mélèzes. Parasols et crème solaire sont mis à disposition gratuitement, et des T-shirts anti-UV sont à vendre.

La campagne vise également à mettre en avant les dangers du soleil lors de toute activité extérieure. En effet, des étudiants en marketing social et responsable de l’Université de Neuchâtel se sont penchés sur l’efficacité de la prévention et ont découvert un paradoxe : les Helvètes sont très bien informés sur les risques d’une exposition au soleil, pourtant la Suisse est le 2e pays au monde le plus touché par les cancers de la peau.

 

Sport et soleil = danger

Une grande partie de la population se protège quand elle bronze, mais pas lors d’autres activités extérieures. Ainsi de nombreux sportifs semblent penser que les UV ne les suivent pas dans l’effort, tout comme certains adeptes du jardinage. Autres victimes toutes désignées du cancer de la peau : les personnes qui travaillent à l’extérieur, sur les chantiers ou dans l’agriculture par exemple. C’est cette population-là en particulier que la campagne souhaite sensibiliser.

 

Dépistage à la chaîne

Par ailleurs, dans le cadre de cette campagne, un dermatologue propose aux usagers de la piscine de venir faire examiner gratuitement leur peau pour un dépistage express de 2 ou 3 minutes. Ce sera les 14 et 21 août.

Deux mille quatre cents nouveaux cas de mélanome sont diagnostiqués chaque année en Suisse. Cette forme de cancer de la peau – la plus dangereuse – tue 300 personnes par an. /mwi

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.