Neuchâtel adhère à l'accord sur les écoles supérieures

 Zoom sur «   » (touche ESC pour fermer)
L'Ecole supérieure du canton de Neuchâtel propose par exemple une formation de technicien en microtechnique spécialisé en conception horlogère.

Davantage de libertés pour les jeunes Neuchâtelois en formation. Le Canton peut adhérer à l'Accord intercantonal sur les contributions dans le domaine des écoles supérieures. Le Grand Conseil a soutenu cette ratification mardi par 107 voix sans opposition.

Neuchâtel est l'un des derniers cantons suisses à adhérer à cet accord. Le texte permet de régler le montant qu'un canton doit verser aux cantons sièges des écoles supérieures que fréquentent ses ressortissants. L'accord permet d'harmoniser les pratiques au niveau national, de favoriser la transparence des coûts et ainsi d'encourager la libre circulation des étudiants.

Du coup, Neuchâtel a dénoncé le Concordat BEJUNE. Le gouvernement devra renégocier le concept de formation dans cet espace avec ses partenaires jurassiens et bernois. Le Conseil d'Etat neuchâtelois souhaite se concentrer sur des formations répondant à un besoin avéré dans le canton et favoriser la formation duale. Face à l'inquiétude de nombreux députés, la présidente du Conseil d'Etat Monika Maire-Hefti a assuré qu'aucune formation en école à plein temps ne sera supprimée si les places disponibles en entreprises sont insuffisantes. /mvr

Partager
Link

Galerie photos liée

27.03.2010
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.