Les comptes 2014 réjouissent mais ne rassurent pas

 Zoom sur «   » (touche ESC pour fermer)
Le Grand Conseil neuchâtelois.

Des louanges pour le gouvernement neuchâtelois. Tous les groupes du Grand Conseil ont félicité l'exécutif mardi pour sa bonne gestion des finances de l’État. Le parlement a adopté à la quasi unanimité les comptes 2014, qui bouclent sur un bénéfice de 73'000 francs alors que le budget tablait sur un déficit de plus de 15 millions.

Unique bémol : les investissements. Seuls 48 millions de francs ont été dépensés sur les 60 millions prévus, car certains projets d'aménagement des routes notamment ont pris du retard. Les députés de gauche comme de droite regrettent que cette enveloppe, déjà mince, ne soit pas totalement utilisée. Ils appellent le gouvernement à mieux planifier les investissements à l'avenir.


Après les louanges, les craintes

Les comptes 2014 n'ont en revanche pas dissipé les inquiétudes des députés. Avec la réforme de la péréquation intercantonale qui va entrer en vigueur et la situation économique qui risque de se dégrader, les recettes de l’État devraient fortement diminuer ces prochaines années. La plupart des groupes ont insisté pour mettre rapidement en place des mesures d'économies afin de parvenir à contenir les charges sur le long terme.

Mais la gauche a martelé que les économies ne devaient pas se faire sur le dos de la fonction publique. Elle demande au gouvernement de respecter le partenariat social et de trouver rapidement un accord avec les fonctionnaires pour régler au moins provisoirement la question de la progression des salaires. De son côté, le groupe Pop-Vert-Sol a déposé une recommandation pour que les retenues de salaires de 2014 soient restituées aux employés de l’État, puisque les comptes sont finalement positifs. /mvr

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.