L'alcool : ce facteur aggravant de la violence conjugale

Violence Zoom sur « Violence » (touche ESC pour fermer)
En Europe, 47% des homicides impliquent la consommation d'alcool.

Alcool et violence conjugale font malheureusement trop souvent bon ménage. Les participants à la Journée cantonale neuchâteloise contre la violence conjugale se sont penchés sur cette question jeudi au Club 44 à La Chaux-de-Fonds.

La consommation excessive d’alcool est un facteur aggravant dans un cas de violence conjugale sur quatre. Une femme dont le conjoint boit a quinze fois plus de risque de devenir une victime.

L’alcool est également souvent une excuse pour ne pas chercher plus loin les causes d’un comportement violent.

Pour les spécialistes, les deux aspects doivent être traités séparément pour espérer s’en sortir. Arrêter de boire est un pas dans la bonne direction mais n’empêche que rarement les coups de pleuvoir. /mwi

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.