Bénéfice surprise à Val-de-Travers

Le chef des finances de Val-de-Travers, Frédéric Mairy. Zoom sur « Le chef des finances de Val-de-Travers, Frédéric Mairy. » (touche ESC pour fermer)
Le chef des finances de Val-de-Travers, Frédéric Mairy.

Pour la sixième année consécutive, les comptes de Val-de-Travers bouclent dans le noir. En 2014, le bénéfice réel atteint 4,1 millions de francs. Une fois déduites les sommes affectées à deux réserves, le bénéfice comptable approche le demi-million, alors que le budget prévoyait un déficit de près de 500'000 francs.

 

Recettes fiscales

Plusieurs éléments expliquent cette différence entre les pertes envisagées et l’excédent de revenus finalement réalisé. Au niveau des recettes fiscales, la bonne surprise vient de l’impôt sur les personnes physiques, supérieur de 2,8 millions aux prévisions. La nouvelle répartition de l’impôt entre le canton et les communes a augmenté la part perçue par Val-de-Travers. La capacité contributive des Vallonniers a légèrement augmenté. La récupération d’impôts a été cinq à six fois plus importante qu’à l’habitude : des revenus et fortunes dissimulés jusqu’alors ont refait surface, engendrant une rentrée supplémentaire de 1,6 million de francs. L'impôt sur les frontaliers a atteint un niveau record, avec 2,9 millions.

Par contre, les ressources provenant de la péréquation ont baissé, mais de façon plus marquée qu’attendu. Et l’impôt sur les entreprises a rapporté 800'000 francs de moins que prévu.

 

Réserves constituées

Face au bénéfice réel de 4,1 millions de francs, Val-de-Travers a choisi de constituer deux réserves : le préfinancement du passage au principe d’échéance, une opération comptable qui représente une charge de plus de 3 millions, et la création d’une réserve de politique conjoncturelle qui pourra permettre de faire face à certains coups durs.

Le Conseil communal souligne la bonne maîtrise des charges qui se confirme et estime que sa prudence est récompensée. Mais il relève aussi que le contexte très incertain incite à garder la tête froide ; les finances restent fragiles et les menaces sont nombreuses. /msa

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.