Le plus grand cyanotype du monde en préparation à Gorgier

 Zoom sur «   » (touche ESC pour fermer)
Les élèves doivent rester couchés sur le tissu durant 10 minutes sans bouger.

Trois classes du cercle scolaire des Cerisiers vont tenter de battre un record du monde la semaine prochaine. Ils s’entraînent depuis des semaines pour réaliser un cyanotype géant sur la place de sports de l’école, à Gorgier.

Le cyanotype est un ancien procédé photographique mis au point en 1842 qui permet d’obtenir des images bleues et blanches. Pour en produire un de grande taille, il faut imprégner un tissu d’un mélange photosensible, disposer des caches par-dessus et l’exposer 10 minutes au soleil. Une fois le drap lavé et séché, les endroits cachés resteront blancs alors que la partie exposée au soleil apparaîtra en bleu.


Plusieurs générations réunies autour du cyanotype

Une quarantaine d’élèves entre 8 et 15 ans participent à ce projet. Ils vont se coucher sur le tissu géant durant dix minutes dans différentes postures pour figurer les activités qui se déroulent durant une récréation. Plusieurs enseignants encadrent les jeunes et s’occupent de la préparation du matériel.

Le projet a beaucoup évolué depuis que l’idée a germé dans l’esprit de certains professeurs de sciences de la nature. Le record du monde de 42m2 était détenu par un groupe de Français, mais la photographe Rosie Emerson l’a battu l'été dernier avec une oeuvre de 47m2. Tout récemment un projet de 60m2 a été réalisé en Inde. Du coup, les élèves de Gorgier ont revu leurs ambitions à la hausse: ils vont tenter de créer un cyanotype de plus de 70m2.


Le souci du détail

Un tel exploit comporte de nombreuses difficultés… D’abord, les draps doivent être imprégnés dans le noir le plus total. Les professeurs travaillent donc de nuit dans les salles de gym pour préparer le matériel. De plus, de nombreuses conditions doivent être réunies pour parvenir à battre le record du monde : le soleil doit éclairer le drap durant 10 minutes non-stop (il faut un ciel sans nuages), le vent doit être discret pour éviter que bâches et tissus ne s’envolent, professeurs et élèves doivent être bien coordonnés et il faut que l’air comme le sol soient bien secs.

La tentative devrait avoir lieu en milieu de semaine prochaine, si le temps le permet. Elle sera ensuite soumise au jury du Guinness des records. /mvr
















Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.