Déceler l'hypertension, cette maladie silencieuse

Hypertension Zoom sur « Hypertension » (touche ESC pour fermer)
Il est important de mesurer sa tension régulièrement.

Stress, nourriture salée, surpoids, cholestérol, manque de mouvement : autant de facteurs qui peuvent entraîner une hypertension artérielle.

À l’occasion de la Journée mondiale de l’hypertension qui a lieu ce jeudi, plusieurs spécialistes rappellent les dangers liés à cette maladie. Ne pas mesurer régulièrement sa tension ou négliger les signes avant-coureurs peut avoir des conséquences irréversibles, voire mortelles.  Un accident cardio-vasculaire par exemple ou une attaque fatale.

Mercredi, des spécialistes ont proposé aux passants des consultations gratuites à Neuchâtel et La Chaux-de-Fonds notamment. Chacun a pu mesurer sa tension, poser ses questions et, le cas échéant, se faire réorienter chez un professionnel de la santé.

Le spécialiste Antoine Humbert a un cabinet à Neuchâtel. « Les cas d’hypertension sont plutôt en augmentation, que ce soit chez les femmes ou chez les hommes. L’obésité par exemple, surtout chez les jeunes, explique cela », raconte le néphrologue.

Traiter son hypertension est nécessaire dans les cas les plus sérieux. Dans un premier temps, il est important de prendre des mesures efficaces mais moins radicales. Une personne suspectée d’être atteinte d’hypertension doit commencer par revoir son hygiène de vie. « Son alimentation doit être pauvre en sel. Tout ce qui est gras doit aussi être banni des assiettes, ou du moins fortement réduit. Enfin, certains patients doivent perdre du poids. Le sport est essentiel », explique Antoine Humbert.

Quand les mesures décrites ci-dessus ne suffisent pas, cela signifie que l’hypertension est installée de longue date et qu’il faut passer à la vitesse supérieure : la chimie. Reste que certaines personnes rechignent à prendre un traitement médicamenteux. Les effets secondaires de certains hypotenseurs sont désagréables : troubles érectiles, vertiges, nausées, les patients peinent parfois à franchir la porte d’un cabinet médical. « Un traitement s’adapte à toute personne. C’est au médecin de trouver le mélange qui permettra de diminuer voire d’effacer ces effets secondaires. Il existe par exemple des médicaments qui n’ont aucune influence sur la libido ».

Cette Journée de l’hypertension est une manière de rappeler que mesurer sa tension artérielle est capital. Comme l’est le fait d’avoir un médecin-traitant…

Pour les personnes non averties, on parle de tension trop haute à partir de 140 (systole) sur 90 (diastole). « Quand on est au-dessus ou égal à ces valeurs, on parle d’hypertension », conclut Antoine Humbert. /abo

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.