Patrons neuchâtelois inquiets

Racemark Industries SA Couvet Zoom sur « Racemark Industries SA Couvet » (touche ESC pour fermer)
Un chef d'entreprise sur deux envisage une réduction de ses effectifs au cours des trois prochains mois.

Les chefs d’entreprises neuchâtelois sont inquiets. Un tiers d’entre eux jugent la marche des affaires mauvaise. C’est ce qui ressort  de la publication du Service cantonal de la statistique portant sur le 2e trimestre.

Selon l’économiste Claude Jeanrenaud, la confiance s’est dégradée chez les patrons,  L’abolition du taux plancher du franc suisse entraîne une vague de pessimisme dans le canton de Neuchâtel, qu'on n'avait plus connue depuis longtemps.

Pourtant, trois mois après la décision de la BNS, les effets sur l’activité industrielle restent modestes. Le professeur Jeanrenaud relève certes une légère diminution de l’utilisation des capacités, une baisse des commandes dans la seule industrie des machines, mais pas de recul significatif de la production.

Ce manque de confiance des chefs d’entreprise doit se comprendre par une perte de compétitivité, en particulier dans la zone euro. Un patron neuchâtelois sur trois dit s’attendre à un recul des affaires. Et un sur deux juge probable une diminution de ses effectifs au cours des trois prochains mois. /fpa

 

 

  

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.