Le mari de Latifa Boukri reste en prison

L’auteur présumé du meurtre de Latifa Boukri reste en prison. Sa détention provisoire a été prolongée de six mois.

Le Tribunal des mesures de contrainte des Montagnes et du Val-de-Ruz a considéré qu’il existait de forts soupçons à l’encontre du mari de la victime et qu’il y avait risque de fuite et de collusion.

Le corps sans vie de Latifa Boukri avait été retrouvé le 14 mars à Charquemont, en France voisine. Elle était portée disparue de La Chaux-de-Fonds depuis le 6 janvier.

Son mari avait été arrêté quelques jours plus tard.

Le délai de prolongation de six mois de sa détention provisoire serait une première dans le canton de Neuchâtel, selon la juge Noémie Helle.  Elle se justifie, selon elle, par la complexité de l’enquête qui se déroule parallèlement des deux côtés de la frontière. /fpa

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.