Comptes 2014 : une bouffée d'oxygène pour l'Etat

Un exercice meilleur que prévu. Les comptes 2014 de l'Etat de Neuchâtel affichent un léger bénéfice de 73'184 francs, alors que le budget tablait sur un déficit de 15,4 millions. La dette a même pu être réduite, elle atteint désormais 1,15 milliard de francs.


Davantage de rentrées fiscales

Ce sont surtout les personnes physiques qui apportent un supplément de revenu à l’Etat. Plus de 25 millions de francs d’impôt en plus ont été encaissés en 2014, car les salaires se sont révélés plus haut que prévu. En revanche, l’impôt sur les personnes morales est moins important que budgétisé. Un manque à gagner de 6,5 millions de francs, en raison d'une baisse des recettes dans certaines entreprises de la région.

Globalement, le gouvernement se dit satisfait de ces comptes 2014. Il estime que les charges ont été bien maîtrisées et relève que de nouvelles provisions ont même pu être constituées. Seul bémol : les investissements. Sur les 60 millions de francs prévus, 48 ont été utilisés. Un écart qui provient surtout du report de la 12e étape d'aménagement des routes cantonales. Le Conseil d'Etat relève que la qualité de la planification des investissements est encore insuffisante.


Prévisions inquiétantes

Malgré ces comptes 2014 satisfaisants, le Conseil d’Etat reste prudent. Il prévoit des chiffres moins bons en 2015 en raison d’une mauvaise conjoncture et de l’abandon du taux-plancher par la Banque nationale suisse. De plus, la répartition des richesses entre les cantons et la Confédération risque d'être moins favorable à l'Etat de Neuchâtel dès 2016.

Le gouvernement va donc continuer de travailler sur une meilleure maîtrise des charges et une dynamisation des revenus. Il entend présenter un programme d'assainissement des finances dans le courant de cette année. /mvr
  

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.