Une exposition sur la Chanson du Landeron

Exposition, Chanson historique du Landeron Zoom sur « Exposition, Chanson historique du Landeron » (touche ESC pour fermer)
Les reliques de Saint Maurice aux côtés de la strophe de la chanson évoquant la venue du réformateur Guillaume Farel au Landeron.

Faire une exposition à partir d’une chanson. Deux historiennes se sont attelées à mettre en lumière la Chanson historique du Landeron à l’aide d’objets et de documents. L’exposition est à découvrir le samedi et le dimanche après-midi, ou sur demande, à l’Hôtel de Ville du Landeron jusqu’au 29 novembre.

C’est Louis Favre, écrivain et naturaliste neuchâtelois, qui est l’auteur de ce morceau. Il l’a interprété pour la première fois en 1867 dans le cadre d’une sortie au Landeron de la Société d’histoire du canton de Neuchâtel dont il faisait partie. Depuis, son œuvre est devenue populaire et sa chanson résonne aujourd’hui encore dans la bouche des Landeronnais.

Ce chant présente les habitants du bourg en vainqueurs dans de nombreux épisodes qui oscillent entre mythes et histoire. Une strophe évoque par exemple la façon dont les bourgeoises du Landeron ont jeté des pierres sur le réformateur Guillaume Farel, qui n’a finalement jamais pu imposer ses idées dans le village, resté catholique ; des faits jamais attestés qui tiennent plutôt de la légende.

L’exposition se construit autour de chacune des sept strophes de la chanson en présentant des objets et des documents qui y sont liés. Les visiteurs pourront également entendre la Chanson historique du Landeron, interprétée par l’ensemble vocal Le Madrigal, ainsi que par la fanfare La Cécilienne. Ils seront aussi mis à contribution et appelés à composer eux-mêmes une nouvelle strophe du chant. /sbe


L'une des strophes de la Chanson historique du Landeron.
L'une des strophes de la Chanson historique du Landeron.

La chaire à laquelle aurait prêché le réformateur Guillaume Farel.
La chaire à laquelle aurait prêché le réformateur Guillaume Farel.

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.