L'entretien du réseau ferroviaire est un défi majeur

 Zoom sur «   » (touche ESC pour fermer)
De nombreux tronçons sont usés et doivent subir rapidement des travaux.

Des moyens bien plus importants devront être déployés ces prochaines années pour entretenir le réseau ferroviaire suisse. Un retard qui se chiffre à environ 3 milliards de francs a été accumulé, estime Philippe Gauderon, chef des infrastructures aux CFF. Il s'est exprimé sur cette problématique vendredi au Club 44 à La Chaux-de-Fonds, dans le cadre de l'assemblée générale d'Ouestrail. Cette association regroupe des particuliers, des entreprises, des cantons et des communes avec l'objectif de promouvoir une offre ferroviaire moderne et attractive en Suisse occidentale.

Philippe Gauderon a rappelé que l'entretien, essentiellement des voies de chemin de fer, est l'un des défis majeurs à relever avec le développement du réseau existant et la construction de nouvelles infrastructures. Selon lui, le retard accumulé vient d'une augmentation constante de l'offre, d'un matériel roulant plus performant qui sollicite davantage les rails et d'un manque d'attention des CFF pour l'entretien.


Un développement inquiétant du réseau de bus

De son côté, le président de Ouestrail s'est inquiété de la prolifération des services de bus au niveau du trafic international. Claude Hêche a pointé du doigt les prix très bas proposés par ces nouvelles lignes, qui poussent de nombreux voyageurs à choisir la route plutôt que le rail. Les Chemins de fer allemand enregistrent une nette baisse de leur chiffre d'affaire en raison du développement de ce nouveau réseau.

Claude Hêche a également fait part de sa satisfaction après avoir constaté qu'aucune hausse des tarifs des billets de trains n'était prévue à la fin de l'année. Il s'inquiète en revanche des probables augmentations qui risquent de survenir ces prochaines années. Pour le président de Ouestrail, on a atteint la limite de l'acceptable. Si les prix continuent de monter, une partie de la population n'aura plus les moyens de se payer un voyage en train et de nombreuses personnes pourraient se tourner vers la voiture. Alors que la volonté politique est plutôt d'inciter les voyageurs à se tourner vers les transports publics. /mvr

Partager
Link

Galerie photos liée

17.07.2014
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.