L'administration cantonale neuchâteloise mal notée

Château de Neuchâtel Zoom sur « Château de Neuchâtel » (touche ESC pour fermer)
Une partie de l'administration cantonale est basée au château de Neuchâtel.

L’administration tessinoise en tête, Neuchâtel bon dernier…

Les conclusions de l’enquête de satisfaction bisannuelle des Chambres de commerce et d’industrie de Suisse latine menée auprès des entreprises des sept cantons ressemblent fortement à celles d’il y a deux ans.

Le canton de Vaud tire son épingle du jeu puisqu’il passe de la 4e à la 2e position, ex aequo avec Fribourg, alors que le Valais perd quelques plumes, mais reste quatrième. Suivent le Jura, Genève et enfin Neuchâtel. De manière générale, l’orientation des clients et les émoluments sont les principales causes d’insatisfaction.

En ce qui concerne les services, les administrations cantonales des impôts s’en sortent assez bien, excepté à Genève. Les notes sont aussi bonnes pour les services de l’emploi et ceux qui ont trait à la population, sauf dans le Jura et à Genève. Pour le canton de Neuchâtel, l’enquête révèle que le Service de l’économie est particulièrement mal noté, contrairement aux cantons voisins.

Mise à part ce jugement d’ensemble des administrations, deux thèmes ont été passés sous la loupe cette année : la protection de l’environnement et l’aménagement du territoire et l’inspection au travail.

 

L’aménagement du territoire

En ce qui concerne le 1er thème, le Tessin obtient 6,7% de satisfaction contre 5,2% pour Neuchâtel. Le Valais arrive en 2e position suivi du Jura, de Vaud, de Fribourg et de Genève. Le Jura perd une place et Vaud en gagne une par rapport à il y a deux ans.

Dans le détail, plus d’une entreprise sur deux estime que la procédure à la suite d’une demande de mise à l’enquête est trop longue. L’insatisfaction grimpe même jusqu’à 80% à Genève et 63% à Neuchâtel. La majorité des répondants estiment par ailleurs, et le constat est le même partout, que les procédures sont compliquées avec un pic de 72% à Genève.

 

Inspection au travail

Pour ce qui est de l’inspection cantonale du travail, les notes sont sensiblement meilleures. Le Tessin sort à nouveau du lot, suivi de Fribourg, Neuchâtel, Vaud, le Valais, Genève et en queue de classement le Jura.

Quatre entreprises sur dix estiment qu’elles sont plus contrôlées qu’avant, mais les différences entre les cantons sont importantes. Un sentiment sensiblement marqué dans les cantons de Neuchâtel, Vaud et Genève. La forme des contrôles recueille pas mal de critiques un peu partout, mais essentiellement sur Vaud, Genève Neuchâtel et le Jura.

L'enquête a été réalisée par l'institut de sondage MIS Trend du 5 février au 12 mars auprès d'un échantillon de 743 entreprises représentatives de l'économie de Suisse latine. /sma

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.