L'HNe veut fermer les sites de La Béroche et de Val-de-Travers

Hôpital du Val-de-Travers à Couvet Zoom sur « Hôpital du Val-de-Travers à Couvet » (touche ESC pour fermer)
L'Hôpital de Couvet est menacé à l'horizon de la fin de l'année 2016.

L’Hôpital neuchâtelois veut fermer le site de La Béroche à la fin de l’année et l’unité de soins du Val-de-Travers à fin 2016. L’HNe prévoit toutefois de maintenir la policlinique de Couvet, avec un horaire modifié.   L’objectif de l’Hôpital neuchâtelois est de conserver trois centres de diagnostic et de traitement, comme le prévoit la stratégie votée par le Grand Conseil.

Après plusieurs mois de travaux, l’HNe transmet ses premières conclusions au Conseil d’Etat pour qu’il les valide et qu’il les soumette ensuite au parlement à qui reviendra le dernier mot.

 

Deux millions et demi d'économies

L'Hôpital de La Béroche fait donc les frais de la réflexion. Il devrait disparaître à la fin de l’année. Ensuite, fin 2016, c’est l’unité de soins du Val-de-Travers  qui sera fermée. Mais l’HNe veut maintenir la policlinique de Couvet, avec une large palette de prestations ambulatoires. Et un horaire réduit de 8h à 22 heures. Les statistiques montrent qu’un seul cas de nuit en moyenne  est pris en charge.

Ces deux fermetures engendreront une économie de 2 millions et demi de francs par année.

Quant aux collaborateurs et collaboratrices touchés par ces mesures, l’HNe leur proposera individuellement des transferts au sein même de l’établissement.

 

Budget accepté sous réserve

Le Conseil d’administration de l’Hôpital neuchâtelois a par ailleurs accepté, mais sous réserve, la nouvelle version du budget 2015. Le déficit a été réduit de 16 à 11 millions de francs. Les réserves portent sur la possibilité d’une mise en œuvre urgente de la réduction des centres de traitement et de réadaptation. Elles portent aussi sur l’octroi de garanties suffisantes par l’Etat en lien avec le surendettement de l’HNe. /fpa

 

 

 

Partager
Link

Galerie photos liée

18.03.2016
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.